Dépôt d’un brevet pour le traitement de l’amiante sur site, la prudence est de mise

[Publié le 8 octobre 2015]

 

Un brevet permettant de neutraliser les déchets d’amiante sur leur lieu d’extraction a été déposé récemment.

 

Ce procédé consiste à encapsuler à froid (environ 400°C) et sous pression (environ 250 bars) l'amiante dans des "briques" de céramique. L’amiante serait ainsi neutralisé pour une durée supérieure à 1 000 ans, mais non détruit (contrairement à la vitrification).

Le principal intérêt de ce procédé réside dans le fait que les unités de traitement seraient transportables directement sur un chantier.

 

Cette solution serait une alternative à l’enfouissement et à la vitrification.

Mais, si celle-ci paraît moins énergivore que la vitrification, elle soulève de nouvelles questions, à savoir :

  • L’encombrement lié à ces ‘’briques d’amiante’’;
  • La dangerosité de l’amiante, non détruit, à l’intérieur des ‘’briques’’ de céramique ainsi que son élimination à terme ;
  • Le maintien de la responsabilité du propriétaire des déchets amiantés.

 

L'homologation de ce brevet, et ainsi la réponse à ces questions, est prévue d’ici la fin de l'année.

 

A.D Environnement accompagne déjà de nombreux clients privés et publics sur la maîtrise du risque sanitaire amiante avec : gestion centralisée de DTA dématérialisés, plan d’action et organisation de l’ensemble des obligations issues des repérages, organisation et suivi des repérages avant travaux, assistance aux opérations de retrait ou confinement…


Pour plus d'informations : http://www.ad-environnement.fr/services/pathologies-du-batiment/