Réglementation AMIANTE : le bilan du Sénat

[Publié le 15 juillet 2014]

 

Le comité de suivi amiante a présenté le 02 juillet 2014, son bilan.

Il met en avant un manque de contrôle des chantiers ainsi qu’un important risque d’expositions des travailleurs et des populations.

Le comité propose 4 axes pour renforcer  la réglementation et mieux répondre aux enjeux de ce risque sanitaire majeur.

 

1 - L’AMIANTE UNE GRANDE CAUSE NATIONALE : cartographier le risque amiante des écoles, collèges et lycées en financant une stratégie nationale de désamiantage.

 

2 - AMELIORER LES REPERAGES : simplifier les règles actuelles jugées trop complexes (distinction des matériaux et produits des listes A, B et C), réduire les pressions subies par les diagnostiqueurs et en renforçant leur formation, étendre les repérages avant travaux aux enrobés routiers, aux conduites d'égouts, ainsi qu’aux équipements industriels.

 

3 - MEILLEURE PROTECTION DES TRAVAILLEURS : renforçer la formation au risque amiante tous les acteurs d'un chantier de désamiantage, en renforçant les effectifs et les pouvoirs des agents de contrôle de l'inspection du travail, en élargissant les causes provoquant l’arrêt d’un chantier de désamiantage.

 

4 - PROTECTION DES POPULATIONS : réduire le seuil limite d’exposition de 5 fibres par litre à 0, 47, développer et simplifier le mécanisme de suivi post-professionnel des personnes exposées. 

 

On peut donc s’attendre à un nouveau renforcement de la réglementation AMIANTE dans les prochaines années.

 

C’est dans ce cadre que A.D Environnement accompagne des propriétaires ou gestionnaires de patrimoines immobiliers multi-sites en vous proposant une gestion centralisée de l’ensemble des DTA, l’organisation de l’ensemble des opérations, le stockage et informatisation de l’ensemble des pièces, la tenue à jour de vos DTA et une assistance technique à la mise en œuvre de travaux de désamiantage. 

 

Pour plus d'information :  http://www.ad-environnement.fr/services/pathologies-du-batiment/