A.D environnement

L'analyse A.D

Inondation et entreprises :

Mieux vaut prévenir que guérir

Aujourd’hui en France

Le risque d'inondation est à l'origine d'importants dégâts chaque année en termes humains, financiers et écologiques. En 2020 par exemple, les coûts de reconstruction des infrastructures dans les vallées de la Roya, de la Vésubie et de la Tinée (Alpes-Maritimes) s'élèvent à plus d'un milliard d'euros.

Afin de mieux caractériser ce risque et anticiper ses dynamiques, les services étatiques et experts du secteur privé animent un travail de fond permanent.

En parallèle, que ce soit via l’imposition réglementaire (PPRi, PLU) ou l’incitation, l’Etat et les assurances encouragent les acteurs économiques à anticiper le risque : cela passe par la mise en place de mesures structurelles et organisationnelles pour minimiser les pertes et accélérer la reprise d’activité après un événement.

Que faire pour mon entreprise ?

Le coût de ces mesures peut être élevé et leur pertinence à adapter au cas par cas ce qui bloque parfois la prise de décision.

L’essentiel à retenir pour mieux se positionner et décider de la bonne stratégie à adopter :

  1. Diagnostiquer son site au regard des études réglementaires, données environnementales et économiques : conditions climatiques locales, bassin versant (géologie, topographie, couverture végétale), type de crue (hauteur d’eau, vitesse, occurrence, délais d’anticipation), implantation des activités du territoire ;
  2. Identifier sa vulnérabilité, c’est-à-dire les enjeux à protéger : quelle partie de mon entreprise est inondable, quel est le risque humain (salariés, visiteurs…), quels sont les matériels à protéger ;
  3. Être proactif : il s’agit de mesures préventives permettant de sensibiliser le personnel et de définir une organisation interne avant / pendant / après l’inondation ;
  4. Adapter son bâtiment : ce sont des mesures structurelles qui visent à rendre mon bâtiment plus résilient à un sinistre.

L’adaptation au cas par cas : la clé de l’efficacité

Quoi qu’il arrive, il est important de se questionner sur l’impact du risque inondation sur son activité. En revanche, toutes les mesures existantes ne seront pas forcément efficaces pour votre situation.

Au final, gérer le risque inondation sur son entreprise, c’est le connaître, l’accepter, être réaliste et l’anticiper.

Et les autres risques ?

Cette approche peut tout à fait se décliner aux autres risques naturels mais aussi technologiques ou internes (incendie par exemple).

Les responsables d’établissements ont donc tout intérêt à appréhender le sujet dans sa globalité et à promouvoir la mise en place d’outils opérationnels tels que le POMSE (Plan d'Organisation et de Mise en Sureté d'un Etablissement).

A.D Environnement reste à votre écoute pour vous accompagner dans la déclinaison de votre stratégie à l'échelle de votre établissement ou de votre patrimoine.

Informations

Renseignez votre courriel et recevez les informations concernant A.D Environnement et le développement de ses solutions.