Zoom sur les exigences de la RT 2012

 

[Publié le 30 avril 2013]
 
La réglementation thermique RT 2012 s’applique désormais à tous les bâtiments neufs (arrêté du 26 octobre 2010 et arrêté du 28 décembre 2012) et impose des exigences de résultats et de moyens.
 
 

LES EXIGENCES DE LA RT 2012 :

 

Les trois exigences de résultats :

 
Exigence 1 : Le Bbio, ou Besoin Bioclimatique conventionnel, impose la limitation des besoins pour le chauffage, la climatisation et l’éclairage par une conception réfléchie indépendamment des systèmes énergétiques mis en œuvre
BBio
 
Exigence 2 : Le Cep, ou coefficient de Consommation conventionnelle d’Energie Primaire*, impose la limitation des consommations par le choix de systèmes énergétiques performants
Cep
 
Exigence 3 : La Tic, ou Température intérieure conventionnelle
Tic
 
*Energie Primaire : Somme des quantités de toutes les formes d’énergie utilisées pour satisfaire la demande d’énergie finale. (exemple : consommation de 2,58 kWh pour une production de 1 kWh électrique)
 

Les exigences de moyens :

 
La nouvelle réglementation thermique introduit la notion d’exigences de moyens. Celles-ci diffèrent selon la nature du bâtiment.
 
Les bâtiments d’habitation doivent avoir recours à une installation d’énergie renouvelable tandis que les bâtiments tertiaires doivent disposer de sous-comptages des consommations par usage.
 
 

LES CONSEQUCENCES DE L’EVOLUTION DE LA REGLEMENTATION THERMIQUE :

 
La nature et le niveau des exigences de la réglementation thermique RT 2012 nécessite d’aborder tout projet de construction dans une démarche globale.
 
Une conception réfléchie :
 
L’optimisation des performances de la future construction implique en phase conception une réflexion sur les choix techniques tenant compte des incidences sur les besoins énergétiques et sur le confort des usagers. La limitation des surfaces déperditiives, l’optimisation de l’accès à l’éclairage naturel ou encore la performance thermique des parois font partis des points clés.
 
Des systèmes énergétiques performants et adaptés aux usages :
 
Les types d’installations techniques mises en place doivent à la fois permettent de répondre aux besoins et être adaptés aux usages. Les périodes d’occupation, la localisation du site, l’activité du site sont des paramètres à prendre en compte.
 
Une gestion optimisée de l’exploitation :
 
La maîtrise des consommations énergétiques passe par une bonne gestion de l’exploitation. Cela nécessite d’anticiper le fonctionnement du bâtiment au moment de sa conception. Les choix des modes de régulation de chauffage ou encore les besoins de maintenance des équipements doivent être identifiés en amont.
 
Plus d’informations : http://www.rt-batiment.fr/batiments-neufs/reglementation-thermique-2012/