Effluents industriels et agricoles

 

En sus des effluents de type domestiques, les industries et exploitations agricoles génèrent des effluents de type non-domestiques nécessitant la mise en place de filières de (pré)traitement adaptées et d’un suivi spécifique du fait de leur teneur en matières polluantes potentiellement importante.
 
Dans ce cadre, A.D Environnement réalise ou pilote les missions suivantes :

1. Diagnostic des rejets et Etude technico économique

2. Dimensionnement des réseaux et ouvrages de prétraitement

3. Autorisation et convention de rejet

4. Prélèvements et analyses sur les rejets (dans le cadre d’autosurveillance)

5. Démarche RSDE (Recherche de Substances Dangereuses)

 

1. Diagnostic des rejets et Etude technico économique

 
Dans le cadre d’opération collective, certaines agglomérations engagent des études de diagnostic d’établissements générant des rejets d’eaux usées non domestiques dans l’objectif d’améliorer la qualité des milieux récepteurs et de garantir le bon fonctionnement des systèmes d’assainissement.
 
A.D Environnement accompagne ces collectivités en réalisant :
  • le diagnostic des installations via une visite de site
  • le traçage des réseaux
  • le bilan des rejets
  • la définition des non conformités
  • l’étude technico économique visant à définir les travaux à réaliser pour la mise en conformité de l’établissement

 

^  sommaire
 

2. Dimensionnement des réseaux et ouvrages de prétraitement

 
Les collectivités via leur règlement d’assainissement ou la législation ICPE imposent la mise en place de dispositif de prétraitement aux établissements rejetant des eaux usées non domestiques.
 
Dans ce cadre A.D environnement propose la rédaction d’une note de calcul incluant :
  • la définition de l’activité et donc du type de rejet aqueux concerné, 
  • la projection sur l’évolution de l’activité (et donc sur l’évolution des volumes à traiter)
  • le choix et le dimensionnement de l’ouvrage de prétraitement à adopter,
  • le lieu d’implantation de l’ouvrage, 
  • le chiffrage du coût des  travaux de mise en place,
  • les modalités d’entretien et de traitement des matières de vidange.
      
Effluents indutriels et agricoles
Effluents indutriels et agricoles
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Effluents indutriels et agricoles
Effluents indutriels et agricoles

 

  ^  sommaire

3. Autorisation et convention de rejet

 
L’autorisation de rejet délivrée par le gestionnaire du réseau d’assainissement pour les établissements générant des EUND est rendue obligatoire par le Code de la santé publique (Art L 1331-10). Elle peut être accompagnée d’une convention définissant les modalités techniques s’appliquant au rejet (valeurs limites de rejet, fréquence d’autosurveillance et d’entretien des ouvrages…). 
 
Le fait de rejeter ses EUND sans autorisation de rejet ou de ne pas respecter les termes inscrits dans l’arrêté est passible de sanctions pouvant aller de 10 000 € d’amende jusqu’à l’obturation du réseau.
 
De manière à s’affranchir de ce risque A.D Environnement réalise les prestations suivantes :
  • Visite de site et diagnostic des installations,
  • Traçage des réseaux,
  • Organisation d’une réunion avec le gestionnaire de réseau,
  • Transmission d’un dossier décrivant les modalités de gestion des eaux au sein de l’établissement
  • Analyse et validation du projet d’arrêté et de convention,
  • Accompagnement pour le respect des termes de la convention au fil du temps.
 
^  sommaire

4. Prélèvements et analyses sur les rejets (dans le cadre d’autosurveillance)

 
Certaines opérations ou démarches nécessitent la réalisation de prélèvements et d’analyses sur les eaux usées et/ou sur les eaux pluviales. A.D Environnement travaille donc en étroite collaboration avec certains laboratoires qui assurent ces prestations.
 
A.D Environnement intervient en amont pour la définition de la campagne de mesures et en aval pour l’interprétation des résultats.
 
^  sommaire

5. Démarche RSDE (Recherche de Substances Dangereuses)

 
Cette démarche est encadrée par la circulaire du 5 janvier 2009 (lien) fixant les modalités de la surveillance des substances dangereuses dans les rejets industriels pour les ICPE soumises à autorisation. Elle peut être imposée par AP complémentaire à l’arrêté d’autorisation ICPE.
 
Dans ce cadre A.D Environnement accompagne les industriels le long de la démarche en réalisation les prestations suivantes :
  • Consultation de laboratoires d’analyses agréés,
  • Validation des rapports d’étape et de synthèse et transmission à l’autorité environnementale,
  • Justification du maintien ou de l’abandon du suivi de certains paramètres, 
  • Etude technico-économique de solutions pour la réduction des pollutions.
 
^  sommaire